RDC: Martin Kobler et J.Kabila même stratégie?

Image

Martin Kobler et J.Kabila même stratégie?

Le nouveau Chef de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO) continue à s’illustrer sur un terrain qui n’était pratiquement pas la tasse de thé de son prédécesseur : La communication d’influence.

Ce jeudi 26 septembre 2013, au téléphone de Christophe Boibouviers (RFI), il s’est à nouveau fendu d’une prestation de haut vol esquivant par exemple un improbable : « voulez-vous être le dernier représentant du Secrétaire-Général des Nations unies en RDC ? ».

Pendant 5’33, il a emprunté un ton calme et rassurant, en ressassant son discours favoris depuis le début de son mandat :

  • Soutien aux FARDC, tout en soulignant le rôle « important » de la Brigade d’intervention.
  • Rappel du mandat de la Monusco et de la détermination de la communauté internationale face à 14 ans d’incapacité de l’ONU à pacifier l’Est de la RDC
  • Esquive des toutes polémiques avec le Rwanda, en soulignant le dialogue engagé avec Kagame et les autres dirigeants de la sous-région
  • Respect à l’armée Rwandaise, en évitant soigneusement dans le jeté dans le même lot que les forces négatives comme les M23 et les FDLR
  • Esquive de la question sur le ravitaillement du M23 par le Rwanda,

Parallèlement, il a signé une tribune parue le même jour sur les colonnes du controversé, mais toujours populaire Jeune Afrique « Donner une chance réelle à la paix en RDC et dans la région des Grands lacs : Mon partenariat Tripartite pour consolider la paix ».

En communicateur averti, il commence par un classique « Je suis conscient et profondément touché par les souffrances du peuple congolais et je comprends votre lassitude face au conflit à l’est du pays qui subsiste depuis plus de vingt ans ». Il décline son « ambition » : « c’est restaurer un climat de paix favorable au développement socio-économique et à la stabilité de la région des Grands Lacs. »

Sa proposition : « un partenariat tripartite entre le peuple congolais, le Gouvernement de la RDC, et la communauté internationale. » Une proposition qui n’est pas loin de rappeler la fameuse trilogie de Kabila (les options militaire, politique et diplomatique). Comme Kabila, Kobler ménage le Rwanda et le rassure en manifestant sa volonté de « neutraliser tous les groupes armés sans aucune distinction (…). Elle (Monusco) exécutera son mandat sans excès, sans zèle, mais avec détermination en ayant pour seul objectif le bien-être de la population. »

M. Kobler a occupé précédement les fonctions suivantes :

  •   Représentant spécial et Chef de la Mission d’assistance des Nations Unies pour l’Iraq (MANUI).
  • Représentant spécial adjoint à la Mission d’assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA), de 2010 à 2011.
  • Directeur général de la culture et de la communication au Ministère allemand des affaires étrangères et Ambassadeur en Iraq et en Égypte.
  • Chef de Cabinet de l’ancien Ministre allemand des affaires étrangères, M. Joschka Fischer, et Chef de Cabinet adjoint, de 1998 à 2000.
  • Chef adjoint du Groupe de travail sur les Balkans du Ministère allemand des affaires étrangères.
  • Avant cela, il avait installé la représentation allemande auprès de l’Autorité palestinienne à Jéricho.

M. Kobler est titulaire d’un diplôme en droit de l’Université de Bonn.
Né en 1953, il est marié et père de trois enfants.

Publicités

RDC: Les 10 « Je » de Martin Kobler

Image

Les 10 « Je » de Martin Kobler

Dans une tribune publiée ce jeudi 26 septembre 2013 dans les colonnes de Jeune Afrique, Martin Kobler, le nouveau patron de la Monusco s’est adressé au peuple congolais, en proposant presqu’un plan d’action, mais pas que. Dans « Mon partenariat Tripartite pour consolider la paix », cet As de la communication veut répondre aux différentes critiques manifestées par les populations du Kivu ce dernier temps vis-à-vis de l’inefficacité de l’action de l’ONU dans cette partie de la RDC voici 14 ans. Une structure logique et des mots « justes » soigneusement concoctés.

On remarque la récurrence de l’emploi du « Je », l’alternance du « Je » amical et du « Je » responsable.

  • L’ami Martin est conscient et comprend.
  • Le responsable Kobler propose, espère et promet.

Je vous propose ici : les 10 phrases, qui à mon avis résument le message du nouveau Chef de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO).

  1. Je suis conscient et profondément touché par les souffrances du peuple congolais.
  2. Je comprends votre lassitude face au conflit à l’est du pays qui subsiste depuis plus de vingt ans.
  3. Je vous propose, un partenariat tripartite entre le peuple congolais, le Gouvernement de la RDC, et la communauté internationale.
  4. J’ai foi en l’avenir de cette région.
  5. Je sollicite donc l’adhésion de toutes les filles et tous les fils de ce pays aux pourparlers de Kampala afin de soutenir, dans le respect des lois régaliennes de la RDC, non seulement, la résolution pacifique des différends mais aussi et surtout la nécessité de préserver l’intérêt supérieur de la nation congolaise.
  6. Je souhaite que les délégués des différentes parties réussissent à s’accorder, dans les délais impartis, sur une solution politique pour la résolution de cette crise.
  7. Je me félicite de l’appui des États membres de la CIRGL à ma mission et de l’adhésion de la Monusco au Mécanisme conjoint de vérification.
  8. Je vais m’efforcer à en faire un instrument qui va renforcer cette confiance souhaitée, principalement entre le Rwanda et la RDC.
  9. J’ai foi en l’avenir de cette région. Et c’est avec cet optimisme que j’ai accepté la mission que m’a confié le Secrétaire général des Nations unies. J
  10. Je ne ménagerai aucun effort pour voir la paix, la sécurité et la stabilité revenir non seulement en RDC mais aussi dans toute la région des Grands Lacs.

Pour la petite histoire, Kobler fut également Directeur général de la culture et de la communication au Ministère allemand des affaires étrangères et Ambassadeur en Iraq et en Égypte.