Kobler, taille patron!

KOBLER

Cette photo de Kobler en plein bain des foules est vite devenue virale sur les réseaux sociaux.

Il voulait cette photo. Il la voulait parce qu’elle symbolise tout. Elle représente au mieux la posture du nouveau représentant du secrétaire général de l’ONU en RDC : Moins bureaucrate, homme de terrain (proche de la population) et surtout chef militaire. Il la voulait parce que la MONUSCO  (pas sa MONUSCO, d’ailleurs doublée de la brigade d’intervention) trainait depuis longtemps cette image de mastodonte au pied d’argile. A Kinshasa, la population était dépitée de côtoyer ces « soldats » de la paix au Marché central et dans les boutiques chinoises. Dans les Kivu, plusieurs fois, les convois de la MONUSCO ont été lapidés. «  Jusqu’à maintenant, on avait ici des casques bleus qui ont eu une certaine cohabitation avec le M23. Je suis arrivé ici il y a deux mois et demi et le M23 était là dans ce bâtiment, c’est la cohabitation. C’est la fin de la cohabitation maintenant avec les groupes rebelles », lâche t-il sur un ton de général d’armée, sur les ondes de Radio Okapi, le 28 octobre 2013, pour marquer la différence avec ses prédécesseurs et affirmer davantage sa posture de chef militaire.

Le jeu (je) de la proximité et de la responsabilité

Cet ancien directeur général de la culture et de la communication au Ministère allemand des affaires étrangères et Ambassadeur en Iraq et en Égypte a déjà gouté aux « bienfaits » de la communication en période de guerre et/ou dans les zones « tendues ». Depuis son arrivée en RDC, il joue le jeu (ou je, c’est selon) de la proximité avec la population et de la responsabilité – sa responsabilité comme patron de la MONUSCO et la responsabilité de la communauté internationale.

Un pied au Kivu, un doigt sur twitter

Alors que la twitosphère congolaise s’interroge sur le contraste de l’image d’un Kabila fêtant la cohésion nationale retrouvée (sic) à Kinshasa et d’un Kobler s’arrogeant le bain des foules villages après village, le patron de la MONUSCO prend des plus en plus de l’espace (au figuré comme au propre). Après les récents succès des FARDC sur le M23 appuyé par Kigali, c’est une fois de plus lui  qui déclare « presque » la fin de la guerre : « le M23 est quasiment fini en tant que force militaire» avant d’ajouter sur un ton ferme qu’ « Il faut maintenant rétablir l’autorité de l’Etat et le système judiciaires dans ces zones libérées », ce matin 29 octobre 2013. Conscient également des relations « difficiles » entre la coalition gouvernement- Monusco et la diaspora congolaise, Kobler a investi la twistosphère congolaise. Avec ses 1265 followers, il poste photos, informations, réactions, positions et répond aux questions même les plus improbables des twitos, pour la plupart « combattants ».  

KABILAUne fois de plus, il est étonnant de remarquer l’amateurisme avec lequel l’image du chef de l’Etat est gérée, surtout en cette période. Des millions dépensés pour les vacarmes à Kinshasa, des télévisions squattées matin et soir par des champions de la « visibilité », des boulevards jonchés par des Merci Kabila, alors qu’avec peu, ils peuvent faire plus. Ah j’avais oublié…toutes les occasions sont bonnes pour se remplir les poches, au nom de la cohésion nationale. Vous avez dit spin doctor?

Publicités

2 réflexions au sujet de « Kobler, taille patron! »

  1. Ping : Kabila, version Commandant…Enfin ! | Ligodi Patient

  2. Ping : Kabila, version Commandant… - Direct.cd

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s